Logo Corbec, galvanisation à chaud
FAQ sur galvanisation par Corbec

FAQ en galvanisation

Qu’est-ce que la galvanisation à chaud ?

La galvanisation à chaud est un procédé par lequel, lorsque de l’acier fraîchement nettoyé est immergé dans un bassin de zinc en fusion à 450 C, se crée une liaison métallurgique d’alliages de zinc recouverts par du zinc pur. Le premier de ces deux alliages avec l’acier est plus dur que le métal de base. Ceci confère à la galvanisation à chaud son excellente propriété de résistance à l’abrasion. La couche extérieure, lisse et pure du zinc, absorbe les chocs, les couches d’alliages sous-jacentes exercent une protection efficace de la base du métal.

Comment Corbec s’assure-t-elle que la galvanisation rencontre les normes ?

Corbec utilise des normes et des procédés selon les spécifications pour la galvanisation à chaud émises par l’Association Canadienne de Normalisation (ACN) et l’American Society for Testing and Materials (ASTM).

Les résultats des tests et des certificats de conformité pour les spécifications sélectionnées sont disponibles, à condition que la demande soit formulée sur le bon de commande original, remis avant la galvanisation.

Quelles sont les grandeurs possibles ?

Il est important de noter qu’en raison de nos équipements de sécurité sur nos bassins, il nous est impossible de galvaniser en double-immersion. Si vos pièces excèdent la grandeur de nos bassins, contactez-nous, nous pourrons discuter avec vous des solutions possibles ! Elles sont peut-être plus accessibles que vous ne le croyez !

Il arrive qu’à certains endroits, la couche de zinc est plus brillante qu’ailleurs : Pourquoi ?

La composition chimique de l’acier utilisé détermine largement l’apparence finale du produit galvanisé ainsi que l’épaisseur du revêtement. Les aciers produits par les fonderies ont un vaste éventail de compositions et conséquemment, les résultats de la galvanisation diffèrent.

Aussi, les galvaniseurs ont un choix à effectuer dans les additifs qui seront mélangés au bassin de zinc, qui selon leur « recette » produira une apparence soit brillante, matte ou marbrée (spangled). L’apparence n’affecte en rien les propriétés anti-corrosives de la galvanisation.

Que dois-je faire pour minimiser les risques de distorsion des mes pièces ?

Vous pouvez facilement réduire ces risques en prévoyant la sélection de votre acier de façon à ce que les épaisseurs soient équivalentes au sein de chaque sous-assemblage qui sera galvanisé à chaud. En évitant l’usage d’acier d’une épaisseur ≤1/16″ et en favorisant des conceptions symétriques (lorsque possible) vous réduirez grandement les risques de déformation et de distorsion de vos pièces.

Qu’est-ce que la rouille blanche et comment l’éviter?

Souvent, ce terme est utilisé à tort pour le terme plus commun de « wet storage stain », lequel est une légère corrosion beaucoup moins grave que la rouille blanche. Les taches d’entreposage peuvent être évitées en entreposant l’acier fraîchement galvanisé conformément aux directives, en évitant d’exposer des surfaces non-protégées à l’humidité ou à l’eau ou encore, en appliquant un traitement de passivation de surface. À noter que ces taches disparaîtront une fois que l’acier galvanisé sera exposé.

Qu’est-ce que la « galvanisation à froid » ?

Il n’existe aucun procédé de galvanisation à froid. Cette expression est utilisée pour référer à la peinture riche en zinc, indiquée pour les travaux de réparation des surfaces galvanisées. Par définition, la galvanisation se veut une réaction métallurgique entre le zinc et le fer qui produit un lien zinc-acier d’environ 3600 p.s.i.. Il n’existe aucune réaction chimique lors de l’application d’une peinture riche en zinc et la force du lien n’est que de quelques centaines de p.s.i..

Pourquoi perforer les pièces à galvaniser ?

La raison est simple: les trous d’aération sont requis lors de l’immersion des pièces pour l’évacuation de l’air et les trous d’écoulement sont requis pour permettre la circulation complète des liquides lors du nettoyage et lors de la galvanisation. Puisqu’il s’agit d’une protection intégrale, le zinc doit pouvoir librement circuler dans toutes les cavités d’une pièce ou d’une structure.

Est-ce possible de peindre l’acier galvanisé ? Si oui, quelle procédure doit être suivie ?

Les structures galvanisées peuvent être peintes sans problème. Si dans certains cas c’est l’esthétisme qui est recherché, il faut tout de même préciser qu’une peinture effectuée selon les normes pourra prolonger la durée de vie des matériaux galvanisés. L’état de la pièce (son vieillissement) indiquera la préparation de surface requise pour assurer un traitement de peinture optimal. À cet effet, le document intitulé ASTM D 6386, Practice for Preparation of Zinc (Hot-Dip Galvanized) Coated Iron and Steel Product and Hardware Surfaces for Painting devra être consulté.

Quelle sera la durée de vie approximative des pièces galvanisée ?

Le taux de corrosion du zinc et la durée de sa protection sont déterminés en fonction de la qualité du revêtement (épaisseur) et de la quantité d’éléments corrosifs présents dans l’environnement immédiat. Par exemple, dans un environnement rural, où le trafic automobile est réduit, la quasi-absence d’émissions corrosives permet à la galvanisation de durer facilement 100, même 150 ans sans entretien.

Inversement, dans un environnement industriel/marin où la présence d’éléments corrosifs (chlorides, sulfides) est significative, l’acier galvanisé peut durer de 50 à 100 ans.

Ce sujet est approfondi et documenté sur le site de l’AGA.

Est-ce possible de « commander » une épaisseur particulière de zinc sur mes pièces ?

Non, la composition chimique de l’acier ainsi que l’état de sa surface détermineront l’épaisseur du recouvrement de zinc qui sera obtenu par la galvanisation à chaud. En laissant l’acier plus longtemps que prescrit dans le bassin de zinc en fusion, il se produira soit : 1) une augmentation de l’épaisseur du recouvrement, mais que de façon marginale ou 2) une augmentation notable de l’épaisseur du recouvrement qui fragilisera la couche supérieure de zinc et risquera de s’écailler.

Qu’est-ce que le « double-trempage » ?

Le double-trempage est une procédure d’immersion progressive pour les pièces trop grandes pour un bassin, en un seul trempage. Cette procédure ne peut pas être utilisée avec pour objectif l’obtention d’un revêtement supplémentaire. Toutefois, cette pratique est de moins en moins utilisée et acceptée de la part de l’industrie. Les configurations des nouvelles usines ne permettent plus ce genre de trempage à cause des équipements de protection et des chambres fermées qui limitent la manipulation de pièce plus grande que les bassins.

Est-ce que je dois être inquiet du contact entre l’acier et d’autres types de métaux ?

Le zinc, un métal dit « noble », se sacrifiera (c’est-à-dire qu’il se corrodera, abandonnera ses électrons et créera un couple bimétallique) pour protéger la plupart des métaux. Ainsi, il est recommandé d’isoler l’acier galvanisé afin qu’il ne soit pas en contact direct avec des métaux différents. Le caoutchouc ou le plastique, deux substances non-conductrices, sont souvent utilisées pour procurer cette isolation. Par ailleurs, si de l’assemblage est requis après la galvanisation, il sera indiqué d’utiliser de la quincaillerie galvanisée à chaud et, si des soudures sont requises, veiller à recouvrir les cordons de soudures avec une protection de peinture riche en zinc.